jazzbank


          

Performances prochaines !



Jeudi 9 octobre 2014 : concerts scolaires
à Lormes (58140) et Corbigny

Vendredi 10 octobre 2014 à 20h
KLANGFARBEN
à Lormes (58140) et
Salle des fêtes - 58800 - Corbigny (près de Nevers).

Samedi 11 octobre 2014
à 18h
dans le cadre du Soundpainting Festival
Auditorium du conservatoire de Villemomble
97, Grande Rue - 93250 -  Villemomble

Avec le soutien de la Spedidam, de la Sacem.

Printemps 2015
Concert à Helsinki (Finlande)

purnode_klangfarben
Françoise Purnode et Jean-Philippe Costes Muscat dans Klangfarben (ph. Carole Sauvaget)

L'ensemble KLANGFARBEN


« Chansons sous la douche », en 2014, est l’évocation d’une actualité grave ou pompeuse, dans la banalité du quotidien. Lieu privé, lieu de confidences, lieu libéré des conventions, lieu d’expression sans tabou.
Le chant est l’instrument illustrant par excellence le premier contact du corps avec la musique, lorsque la douche nous sort de nos songes ou nous détend. La naïveté de ces chants teinte la journée qui va suivre : chants désuets, simples ou absurdes, appels chargées d’une beauté magique et d’un espoir renouvelé.

La création 2013, à l’Européen (Paris), intitulée « Fleeting patterns / Figures éphémères » met en scène 2 invités, solistes de renommée mondiale dans le monde contemporain, avec l’ensemble Klangfarben sur des pièces mélangeant des motifs musicaux écrits avec des séquences ouvertes à l’improvisation. Ces motifs mélodiques et rythmiques déclinent le monde schoenbergien avec un jeu de permutations narratif.
Les solistes seront accompagnés par l’ensemble, en contrepoint.
Six modules sont distribués aux solistes ainsi qu’aux interprètes de Klangfarben, et pilotés dans l’esprit du compositeur Earle Brown (1926-2002), par conventions et signes prédéfinis, en « open form ».

Création 2011-2012 :
"Variations sur une collection de timbres" et "Monologue de Schönberg"

Le titre de cette première création 2011; reprise en partie en 2012 - "
Variations sur une collection de timbres" - traduit l'esprit du mot allemand « Klangfarben », qui signifie littéralement « couleurs de son » .

Dans la création 2012, au travers d'un « Monologue de Schönberg », je rend hommage à Arnold Schönberg, qui écrivit vers 1910 ses premières pièces de mélodies de timbres (Klangfarbenmelodie), puis à John Cage, qui ouvre vers 1950-1960 les champs du silence, du bruit, de l'aléatoire et du sens dans la musique. Comment Schönberg pouvait-il penser son époque, comment aurait-il considéré le point de vue de Cage, et comment aujourd'hui regarderait-il les performances de l'ensemble Klangfarben et ses « Variations sur une collection de timbres » ?
Trois dates : 1910, 1960, 2010 ; trois points de vue.


Soundpainting
En créant cette formation riche en timbres et en couleurs, j'ai choisi de développer un travail de composition en temps réel fondé sur l'art de l'improvisation associé au soundpainting  qui permette d'associer la musique et la danse.
Le soundpainting est l'outil idéal pour jouer des timbres et de la matière sonore comme le ferait un peintre avec les couleurs et l'épaisseur de la peinture. Le rythme, le tempo, ou encore la tonalité peuvent être « sculptés » en direct.

Je mets en jeu des compositions écrites, des textes, et je conduis les danseuses dans l'espace des musiciens et du public.
Un certain nombre de configurations ont été préparées en répétition, et les propositions improvisées des artistes nourrissent et abondent en permanence la composition. De plus, je suis à l'affût des réactions du public.

Du point de vue compositionnel, mon travail s'articule sur une libre utilisation des timbres, sur les frontières de l'atonalité - les thématiques sont construites à partir de modes à transposition limitée  qui diluent la sensation tonale -, et sur une référence dynamique au jazz tout en contournant le langage idiomatique qui lui est propre.



François Cotinaud




Les petites formes de l'ensemble Klangfarben

Klangfarben se produit également en quintette, dans des expositions, des musées, des médiathèques.
               

soundpainting_klangfarben_purnode

Françoise Purnode (comédienne) et Emmanuelle Somer (hautboïste). Photo Michel Dufossé


Klangfarben ensemble       


cotinaud_klangfarben

Images Pactick Morel)


blaue François Cotinaud soundpainter, compositions

Valentine Quintin voix alto
Dominique Fonfrède comédienne, voix soprano
Françoise Purnode comédienne
Delphine Bachacou, Jean-Philippe Costes Muscat danse
Philippe Laugier
alto
Alain Grange violoncelle
Joachim Florent contrebasse
Andrew Crocker trompette, cornet
Luis Vina saxophone ténor, clarinette-basse, electronics
Emmanuelle Somer hautbois, cor anglais, clarinette-basse
Florent Thiant accordéon
François Verly percussion, vibraphone




1 CD-DVD
monologue de Schönberg
+ film documentaire de Patrick Morel

     Klangfarben_coffret

  Acheter le coffret sur le site de Ayler Records                                                    Troyes SCPP spedidam ayler records
Extraits du CD:
Monologue1960
Monologue2010
Temps compté
Variations 2

Merci à Maxime Nourissat, comédien (avec toutes nos excuses pour la mauvaise orthographe de son prénom dans le coffret), et Delphine Bachacou, danseuse, pour leur contribution à ce répertoire et à leur apparition dans le DVD et les photos du livret.

Chronique sur France Musique
par Omer Corlaix
                                             


performances passées !

Samedi 15 janvier 2011
KLANGFARBEN
"Variations sur une collection de timbres"
Musée Malraux - 2 Bd, Clémenceau - 76600 - Le Havre          

Avec le soutien de        Total_marketing  champagne_region drac_ca
Total Marketing - Région Champagne-Ardenne - Drac Champagne-Ardenne, pour cette création "Variations sur une collection de timbres"

Mercredi 11 mai 2011
KLANGFARBEN
Espace Gérard Philipe - 22 Avenue Maréchal Leclerc - 10120 - Saint-André-les-Vergers

Vendredi 13 mai 2011
KLANGFARBEN
Dans le cadre du Festival UNI-SONS 93
Le Triton - 11 bis, rue du Coq Français - 93260 - Les Lilas

Samedi 4 février 2012
KLANGFARBEN ensemble
"Variations sur une collection de timbres"
"Monologue de Schoenberg"
Théâtre de la Madeleine - Rue Jules Lebocey - 10000 - Troyes

Avec le soutien de la région et de la Drac Champagne-Ardenne pour cette création "Monologue de Schönberg"

Jeudi 8 mars et vendredi 9 mars 2012
KLANGFARBEN ensemble
dans le cadre du festival Impreims

Cartonnerie de Reims - 51000 - Reims
Enregistrements publics pour le label Musivi / label Ayler Records

Mercredi 6 juin 2012
KLANGFARBEN ensemble
"Monologue de Schönberg"
"Variations sur une collection de timbres"
Studio de l'Ermitage - 8, rue de l'Ermitage - 75020 - Paris

Samedi 27 octobre 2012
KLANGFARBEN ensemble
La Dynamo de Banlieues Bleues - 9, rue Gabrielle Josserand - 93500 - Pantin

Dimanche 2 décembre 2012
KLANGFARBEN ensemble
Studio de l’Ermitage - 8, rue de l’Ermitage - 75020 - Paris

Mercredi 20 mars 2013 à 20h
KLANGFARBEN + Jeanne-Marie Conquer (violon), Valérie Philippin (voix)
"Fleeting patterns / figures éphémères"
à l’Européen - 5, rue Biot - 75017 -
Paris

Avec le soutien de la région et de la Drac Champagne-Ardenne pour cette création "Fleeting patterns / Figures éphémères"

Mardi 1er octobre 2013 à 20h30
KLANGFARBEN + Invitée : Jeanne-Marie Conquer (violon)
dans le cadre du Soundpainting Festival
au Vingtième Théâtre - 7, rue des Platrières - 75020 -
Paris

Avec le soutien de la Spedidam, de la Sacem et la Direction des Affaires Culturelles de Paris


palette Cage
Valentine Quintin, Deborah Walker, Julie Salgues devant Florent Thiant (images Patrick Morel)






Dossier complet

Extraits sonores  -1(pas par là-bas)-  -2 (stab)-  -3 (Variations 2 insert 2)-
 -4 (fast)-  - 5 (ha) -  -6 (minimalism)-  -7 (unfocus) -  -8 (oboe)-

 

Photos du film (Cartonnerie de Reims et Théâtre de la Madeleine)
Photos concert du 11 mai 2011 (Espace Gérard Philippe - Saint-André-les-Vergers)
Concert du 15 janvier 2011 (Performance au musée André Malraux (MUMA) le Havre)


Extraits de presse

"La musique contemporaine s'est avec le temps décomplexée [...]. Ce disque est un voyage entre couleur et improvisation, François Cotinaud utilise un mot valise d'origine anglophone le "soundpainting" pour évoquer sa démarche qu'il mêle dans ce disque à l'esthétique de cabaret; ainsi la scène donne corps au projet. Un disque plein de verve et en quadrichromie ! "
(Omer Corlaix FRANCE MUSIQUE)

"Ils sont douze à jouer, avouez qu'il fallait ça pour qu'un ensemble d'improvisateurs s'attaque à la figure de l'inventeur du dodécaphonisme. [...] Musiciens, comédienne et danseuses s'y montrent tous engagés dans une performance totale qui va jusqu'au happening. [...] Cet incroyable objet enregistré et filmé est appuyé sur les monologues imaginaires du compositeur viennois, écrits par Cotinaud lui-même [...]. Le CD prouve aussi que la matière musicale, par la richesse des propositions et de leur mise en œuvre, est plus que digne d'intérêt.
(Vincent Cotro JAZZ MAGAZINE)
 
“La musique de François Cotinaud s'aventure vers des territoires inexplorés et intrigants. Elle se révèle goûteuse, pleine de vie et animée par cette envie de donner à entendre une œuvre unique faite des interrogations de chacun... “
(Sabine Moig JAZZOSPHERE)

“Le saxophoniste François Cotinaud est riche de références multiples, musicales, littéraires, poétiques, picturales et sa musique en est nourrie. Il entreprend d'édifier une série de petites pièces très pures qui semblent couler de source.”
(Théo Jarrier PEACE WARRIORS)

“La science des timbres, de la construction, du style a offert un savoureux mélange de sons, de poésie, d'humour donnant un aspect surréaliste assez inattendu.”
( Marie-Noëlle Froger LA REPUBLIQUE DU CENTRE)

“Cotinaud fait de ses expressions spontanées des histoires chargées d'une sereine beauté”
(Sylvain Siclier LE MONDE)

“François Cotinaud nous emporte dans un tout autre univers. Plus brûlant, plus dangereux. Il demande d'avantage d'effort à l'auditeur. Car il faut accepter de le suivre dans ses investigations sans concession.”
(Fara C l'HUMANITE)

"Les surprises de ces échanges qui ne sont jamais bavardages, redites, fioritures, soliloques mais bien davantage découvertes, rigueur, perceptions, liberté, selon un jeu dont les règles se révèlent tout en même temps suffisamment strictes pour être détournées et suffisamment souples pour être maîtrisées, laissant ainsi portes ouvertes à l'invention, à l'improvisation."
(François JEANNEAU)
















Actualité Musiciens Label Musivi Presse Contacts

Partitions Expo Pédagogie


jazzbank